La représentation LGBT+ dans la politique québécoise

20 juillet 2018, par Alice Ellefsen


Actuellement, le cabinet de ministres formé par le premier ministre, Philippe Couillard, présente une faible diversité culturelle, mais également une très faible diversité sexuelle.

Dans notre société québécoise actuelle, de plus en plus de groupes communautaires et politiques prennent position publiquement pour soutenir les lesbiennes, les gays, les bisexuels et les transgenres, et ainsi faire accepter socialement par la population qu’il y a plus que deux genres possibles, et plus qu’une façon d’aimer et de former un couple. En effet, la diversité sexuelle est un enjeu très présent dans l’actualité québécoise.

 

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

Cependant, lorsqu’il est question de représenter la communauté LGBT+ au parlement du Québec, la situation diffère quelque peu. En effet, des 125 députés siégeant actuellement à l’assemblée nationale, seulement 3 font partie de cette communauté grandissante. [1]

Bien que la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, ait effectué une sortie dans les médias en 2017, au nom du gouvernement du Québec en entier, pour défendre les droits de la communauté LGBT+, cette sensibilisation politique ne se vit pas au quotidien au parlement. [2]

Au sein des partis, le Parti Libéral, qui a obtenu le plus de voies à la dernière élection, est celui qui a la plus faible diversité sexuelle au sein de ses députés. [3] En effet, le parti ne compte aucun député LGBT+, tandis que le Parti Québécois en compte un et Québec solidaire, deux.

 

Un objectif pour les élections 2018?

Selon Manon Tremblay, professeure de science politique à l’Université d’Ottawa, et Valérie Lapointe, doctorante en science politique et membre du conseil d’administration du Conseil québécois LGBT, la présence de députés et ministres LGBT est essentielle afin d’obtenir une visibilité médiatique et des actions pour leurs communautés.

En espérant que les chiffres actuels changeront au cours des prochaines élections, pour assurer une meilleure représentativité de la population au sein de nos élus.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Sources :

[1] Roxane Léouzon (2016). « L’importance des LGBT au gouvernement ». Journal le Métro. Article accessible à l’adresse http://journalmetro.com/actualites/national/987348/limportance-des-lgbt-au-gouvernement/, consulté le 20 juillet 2018.

[2] Patrice Bergeron (2017). « LGBT: l’engagement de Québec provoque des malaises à l’étranger ». La Presse. Article accessible à l’adresse http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-quebecoise/201706/04/01-5104257-lgbt-lengagement-de-quebec-provoque-des-malaises-a-letranger.php, consulté le 20 juillet 2018.

[3] Jocelyne Richer (2016). « PLQ: où sont les députés ou ministres gais? ». Journal le Métro. Article accessible à l’adresse http://journalmetro.com/actualites/national/985419/plq-ou-sont-les-deputes-ou-ministres-gais/, consulté le 20 juillet 2018.